Mise à jour des règles de jeu.

Petite modification de nos règles de jeu avec des précisions sur les protections balistiques, sur les règles de soin et ajout de la fonction Ingénieur.
Ces modifications prennent effet dès aujourd’hui.

 

3 / Protection balistique : Un gilet pare-balle, ciras (plaques factices obligatoires) et
casque permet d’être touché d’une à deux fois sur la zone protégée, la deuxième ou troisième touche est létale. Toutefois, à chaque touche subit le pax ira au sol pour simuler l’impact dans la protection balistique. Il est alors couché au sol, sur le dos ou sur le côté, simulant le fait d’être KO. Il peut bouger très légèrement et gémir. Mais il est incapable de parler, de se servir de matériel ni de se relever. Après 60sec, le pax reprends ses esprits et est de nouveau opérationnel.

Niveau de Protection :
– Protection niv.I : Le pax est désorienté et tombe au sol pendant 60sec. La protection ne peut subir qu’une seule touche avant d’être inutilisable.
– Protection niv.II : Le pax est désorienté et tombe au sol pendant 60sec. La protection ne peut subit que deux touches avant d’être inutilisable.

Plaques Balistiques :
– Ensemble des plaques supérieure à 2.5kg (5.5lbs) : Protection niv.I
– Ensemble des plaque supérieure à 4kg (9lbs) : Protection niv.II
Casques :
– Modèle simple, sans visière (Fast, Base Jump ect …) : Protection niv.I
– Modèle avec visière et/ou intégral (Devtac, K6-3 ect … ) : Protection niv.II
– Exception : Le casque Warq, bien qu’avec visière et intégrale, est une protection créée et destinée uniquement à l’airsoft. Il ne trouve pas d’origine dans un modèle réel. Sa composition reste très proche d’un Base Jump couplé à une grille faciale. A ce titre, le casque Warq est classé protection niv.I

Les protections faciales destinées à l’airsoft (grille, stalker, demi-masque ect …) n’apportent pas de protection.
Seules les parties protégées physiquement par l’équipement comptent. Un casque de type Fast ne protège pas en cas de tir au niveau de la mâchoire.
Chaque plaque balistique est individuelle. Le nombre de touche est comptabilisé par plaque.
Pour être comptabilisées comme deux touches différentes, il doit y avoir un lapse de temps de 5sec entre les deux.
Les tirs de grenades / 40mm / lance-roquette et autres explosifs ne sont affectés que par les protections.

Un pax KO doit pouvoir être identifié comme tel : gémissement, tremblement, léger mouvement.
Pour rappel, il est interdit de feindre la mort dans le but de piéger un adversaire.

 

H / Règles de soins
1 / Matériel médical : C.A.T, perfusion et bandages en quantité illimitée. Les équipes font le choix de munir chaque opérateur de matériels de soin ou confie cet emport à un ou plusieurs
Medic.
2 / Application d’un soin : Pour soigner le membre blessé et mettre fin aux contraintes
liées à cette blessure, un C.A.T ou un bandage doit être posé de manière solide et
efficace par un autre individu, allié ou ennemi. Un membre ne peut être soigné qu’une
seule fois, un nouvel impact condamne le membre et impose la contrainte correspondante
jusqu’au finex de l’événement. La totalité du soin doit se faire sous perfusion factice qui va déterminer le temps du soin.

 

I/ Règles Ingénieur
1/ Matériel ingénieur : le pax désigné comme ingénieur doit disposer d’une trousse à outils. Le type de poche est laissé au choix du pax. Elle doit contenir divers outils, réels ou factices, tel que : clés, tournevis, pince, ruban adhésif ect …
2/ Application des réparations : l’ingénieur est le seul à pouvoir réparer l’équipement de son équipe. Cette action doit être mimé de façon roleplay. L’ingénieur ne peut rien faire d’autre durant la réparation. S’il est interrompu, l’objet reste inutilisable mais le temps n’est pas réinitialisé. L’ingénieur peut reprendre à tout moment là où il en était.
Le temps de réparation est définit ainsi :

– Protection niv.I  : 45sec de réparation.
– Protection niv.II : 60sec de réparation.

– Réplique secondaire : 45sec de réparation.
– Réplique principale : 75sec de réparation.
– Réplique spécifique (lance-roquette / mortier ect …) : 90sec de réparation

 

– Véhicules légers : 25min de réparation.
– Véhicules lourds : 45min de réparation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *